Les comtes Goess et Enzenberg

„Deux grandes lignées d’origine donnent  des devoirs“

Deux grands noms de la monarchie austro-hongroise sont réunies dans le propriétaire actuel du château: la lignée d’ascendance portugaise des Comtes Goess, par sa proximité avec les empereurs, accomplit des tâches politiques importantes. Un exemple est Johann Comte Goess, qui négocia, en tant que proche conseiller de l’Empereur Kaiser Leopold 1er (1658 – 1705), le traité de paix sur Constantinople.
L’Empereur envoya plus tard son homme de confiance, ayant entretemps accédé à la dignité de cardinal, au Vatican pour exercer le droit de veto de l’Empereur lors de l’élection du Pape.
Par la suite, trois autres Comtes Goess ont été gouverneurs de Carinthie.


La lignée des Comtes Enzenberg a laissé une grande trace dans l’histoire de l’Autriche par le service des armes. Un exemple est Franz Comte Enzenberg, filleul et confident de l’Impératrice Marie-Thérèse, qui parvient en 1797 à éviter la destruction et le pillage de la Carinthie par d’habiles négociations avec Napoléon Bonaparte.


Le propriétaire actuel du Château de Tratzberg

Ulrich Goess-Enzenberg, qui par sa grand mère, la Comtesse Marie von Meran, est descendant de l’Impératrice Marie-Thérèse, a étudié l’économie des entreprises. En tant que 5ème génération, il a lui a été transmis le vaste domaine du frère de sa mère, Georg Comte Enzenberg et de sa femme Elisabeth princesse Esterhazy. Avec sa femme Katrin il a ouvert le château endormi „du sommeil de la Belle au Bois dormant“ et le conduit comme une entreprise moderne. Il vit aujourd’hui avec sa famille en permanence à Tratzberg, ce qui est la première génération dans ce cas.