Histoire du château

Le château Tratzberg - un joyau Renaissance parmi les châteaux autrichiens

Ce nom est pour la première fois évoqué au 13e siècle. Il servi d’abord comme pièce de fortification contre les Bavarois, puis comme pavillon de chasse pour l’Empereur Maximilien. Cependant, la place forte d’origine fut complètement détruite par un incendie à la fin du 15e siècle.


L’Empereur ne rebâtit pas Tratzberg mais l’échangea contre un château appartenant au riche propriétaire de mine d’argent Tänzel. Celui-ci fait ériger en 1500 la première partie en style gothique tardif du château d’aujourd’hui, dans un style inhabituellement fastueux, et le fait décorer avec des travaux incroyablement exécutés, en marbre, en bois ou en fer.

 


En 1554 le riche marchand d’Augsbourg Georg Ritter von Ilsung acquiert le château, l’agrandit et le transforme dans l’esprit du temps: la Renaissance. Un bon exemple en sont la cour intérieure et ses splendides peintures et la salle Renaissance de grande qualité.


Par héritage Tratzberg revient en 1590 à la riche et célèbre famille de commerçants Fugger, qui poursuivent l’aménagement du château. C’est de cette époque que vient la plus grande part de l’inventaire, encore en cours jusqu’à aujourd’hui.

 


Après plusieurs changements de propriétaire successifs, le château reste inhabité pendant presque 150 ans. Le château, entre temps laissé presque à l’abandon, entre en possession de la famille des comtes Enzenberg par le mariage de Franz Comte Enzenberg avec Ottilie Comtesse Tannenberg. Il est resté leur résidence privée jusqu’à aujourd’hui.

C’est seulement grâce à la grande implication de la famille que Tratzberg, d’une superficie de 6800 m2, avec son toit de 5000 m2, est redevenu l’incarnation d’un château tyrolien du 16e siècle, et par là même une des plus importantes parties du patrimoine de la région, et devenu accessible au grand public.